vinmax-auto Index du Forum
vinmax-auto
Tout sur l'auto et les chiens
 
vinmax-auto Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

L'histoire de la Golf et de Volkswagen

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    vinmax-auto Index du Forum -> LIBERTE D'EXPRESSION -> AIR DE REPOS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
vincent
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2006
Messages: 783

MessagePosté le: 15/10/2006 20:15:27    Sujet du message: L'histoire de la Golf et de Volkswagen Répondre en citant

GOLF naissance d'un nouveau mythe?

La naissance de la premier golf ne se fit pas sans de nombreuses remises en causes.
En 1974, et pour tout le monde, la Volkswagen n'avait qu'une image, qu'une allure:
Celle de la Coccinelle.
Il etait inconcevable d'imaginer autre chose. D'où une curiosité mélée d'une certaine déception lors de la sortie de la Golf. Déception tres vite oubliée, enterrée, digérée, tant le petite derniere etait seduisante.
Quand aux derniers grincheux,ils se tairont à tout jamais lorsque sortira la mytique GTI

On ne pouvait attaquer ce sujet sans replacer la Golf dans son contexte historique.l'histoire,qu'elle soit avec un grand ou un petit H,permet toujours de mieux comprendre un phénomène quand on aborde la VW Golf!Quel autre modele peut aujourd'hui se vanter de psséder une pareille image;tout a la fois "voiture du peuple",petite bourgeoise et veritable sportive?
Même si,au fil des générations,certains de ces aspects ont été quelque peu émoussés,soit par la concurrence,soit par des choix internes dictés par une politique de groupe.Aujourd'hui que la 5émé génération connait un succès,on s'impatiente déjà en imaginant la Golf franchir les années futures en usant de tous ses charmes et de tout son passé pour séduire de nouvelles générations.
Le fait qu'elle n'ait jamais changé de nom lui offre une longévité exceptionnelle,mais la Golf est surtout l'exemple parfait de ce qu'est la notion de changement dans la conttinuité en debut de ce 21éme siècle dans l'industrie automobile.Innover sans sacrifier les valeurs traditionelles.
Un exercice de style que seuls une poignée de constructeurs ont réussi.Pour mieux comprendre,remontons 30 ans en arrière.

La grande mutations


Dans les années 60,quand on paralit de la Volkswagen,cela voulait tout dire:le constructeur de Wolfsburg ne comptait dans sa gamme qu'un seul modèle,et cela lui suffisait amplement pour vivre.Encore faut-il préciser que ce modèle était quand même décliné en plusieurs versions:à côté de la coccinelle,il y avait sa version trois volumes (les 1500-1600),son break (la Variant),son fastback,et son coupé-cabriolet(les superbes karman-Ghia).
Pas si mal,tout de même.Mais les années 60,comme chacun sait,sont celles de l'insouciance,d'un certain bonheur de vivre,du boom économique et démographique,et ce ne sont pas les sempiternelles guerres ici ou là,qu'elles soient froides ou actives, qui pertuberont vraiment la quiétude du bon peuple.Et si on en vient à marcher sur la lune,c'est que décidément,tout est possible en ca bas monde.Heinrich Nordhoff,le patron de VW,n'imagine l'avenir qu'en fonction de la coccinelle et de ses dérivés.
Aucune raison de changer un modèle aussi populaire,aussi sympathique.Et
puis,le groupe se porte bien:Audi est lié à VW depuis peu, et dela permet,déjà,de ne pas mettre tous ses oeufs dans le meme panier.A la fin des années 60,le rachat de NSU avait dans ses cartons un modèle à traction avant,devant compléterla révolutionnaire Ro 80 et son moteur rotatif,mais avec un style et une techonologie beaucoup plus classiques,afin de palier les rosques dûs à l'aspect trop novateur de la fameuse R0 80.Annoncée dès 1968, elle se fera pourtant attendre,cette nouveauté,et on parlera même d'arlésienne,lorsque NSU intégrera le groupe VW-Audi.
En effet,VW présente dans le meme temps sa nouvelle 411,alors qu'Audi lance la berline 100.Que ferait-on d'un modèle supplémentaire?Pourtant,puisqu'elle existait,autant la lancer,mais sans qu'on en comprenne bien les tenants et les aboutissants,elle naitra finalement sous la marque VW,cette NSU:son nom,K70,n'evoque pas grand chose,sa ligne rectangulaire très anguleuse non plus,et personne nes'enthousiasmera vraiment sur ce modèle.
Seul gros événement la concernant: elle est la première VW traction avant n'ayant rien à voir avec la dynastie Coccinelle!Cette mini-révolition était importante à evoquer dans l'histoire de la Golf,tans elle prépara inconsciemment la clientèle à l'idée qu'une VW puisse avoir d'autres origines, une autre technologie.franchement,le message ne passa pas très bien,et,avec le recul,on peut évoquerle fait que la malheureuse K70 paya en quelques sortes les pots cassés d'une transition trop brutale.
Pourtant,le virage des années 70 se négocue,et il sera celui de tous les changement.Celacommence par l'échec de la 411,sur laquelle reposaient beaucoup d'espoirs:toujours sur base coccinelle,cette grosse berline pataude est quelque peu affligeante,et personne n'est dupe.L''chec de la 411 plus l'acceuil glacial réservé à la K70 font office d'électrochoc dans la grande maison.D'un coup,des voix se lèvent,et le debat s'intensifie:peut-on continuer de tout miser sur la coccinelle?
Le monde est en pleine expansion,de nouveaux marchés se créent,et les constructeurs automobilesse remuent tous pour créer du neuf.Le changementde Président à la rête de VW,Rudolf Leiding étant le nouvel homme fort,achévera de precipiter la métamorphose salutaire(mais on ne le sait pas encore) du groupe.
Pour Rudolf Leiding,l'heure n'est plus aux sentiments:sans doute pressent-il les boulversements mondiaux qui s'annoncent.Son idée à lui est de lancer une nouvelle formule des la "voiture du peuple",mieux en phase avec son époque:compacte,vive,traction avant,moteur transversal,3 et 5 portes.Il veut même aller plus loin,et faire de VW un vrai constructeur a part entière,avec une gamme complète et diversifiée,articulée autour de plusieurs modèles.
C'est pourquoi,d'entrée de jeu,en travaillant d'arrache-pieds avec les gens de Audi et NSU,qui ont pour eux expérience,les ingénieurs de VW planchent sur deux modèles:la passat et la Golf.Il faut aussi un dessin qui ait de l'allure,du style,et on fait appel au meilleur pays pour cela:l'Italie,et plus exactement Giugiaro,l'homme d'Ital Design.Brillant,celui-ci dessinera la ligne de la Passat,très classique,et celle de la Golf,qui fera date!
Mais il faut d'autant plus se dépêcher que la concurrence,comme le craignait Rudolf Leiding,a déjà sorti ses armes:Fiat a présenté la petite 127 en 1971,et Renault a lancé une autre grande réussite l'année suivante:la fameuse 5.Exactement dans ;le créneau choisi par VW,qui vise cependant un poil plus gros.La Passat,réalisée en commun avec Audi et sa 80 sera la première a sortir,en Mai 1973,préparant ainsi encore un peu plus le terrain.
Mais le coup de massue est pour Mai 1974,avec la présentation à la presse international de la premiere Golf.Ce qui n'etait donc qu'une rumeur,pour certains,une crainte,pour d'autres,devenait réalité:le temps de la Coccinelle exclusive était révolu,VW venais de se donner les moyens de reconquérir le monde.

Visionnaire... et révolutionnaire!

.
Visionnaire,la Golf l'était,assirémant.En 1973,alors que tout le monde était au boulot,la tristement célèbre guerre du Kippour,brève mais intense,allait bouleverser l'échiquier.crise du pétrole,crise tout court,nécessité pour tout un chacun de trouver de nouvelles solutions,la période rose est finie.On ne l'imagine pas a cet instant,mais toute l'histoire de l'automobile va basculer en 1973.
La crise va obliger l'ensemble des constructeurs mondiaux à,premièrement,donner désormais priorité à une baisse généralisée de la consommation d'essence et,deuxièmement,à faire face aux données même de la crise économique et de la renaissance(ou prise de conscience)du phénomène chomage.Le monde de l'automobile s'apprête a vivre les dix années les plus tristes de son existence:abscence de créativité,disparition proggressive de l'automobile-loisir,panne stylistique totale...
En 1973,une bombe atomique-loisir serait tombée dans les bureaux des ingénieurs que le résultat n'aurait pas été différent.La seule et unique vraie nouveauté,viendra justement de VW,qui présentera le première Golf et redonnera une raison d'être à toute une génération de passionés.Le fait que la coccinelle soit morte dans cette période en est tout un symbole.Et ne parlons pas de l'arrêt de mort des cabriolets...relancés justement par la Golf,en 1979.Mais nous n'y sommes pas encore.
Tout ceci pour vous dire que la Golf en 1974,arrive vraiment a point nommé.Pour le millésime 1975,elle est d'entrée de jeu disponible en 3 et5 portes,avec un moteur 1093cm3, et un autre en 1500cm3.Le pari s'avère aussitôt réussi:à ceux qui pensaient que VW ne pourrait jamais rien faire d'autre que des "Cox",la réponse est cinglante:les ventes prouvent tout de suite le contraire,même si une frange de nostalgiques continue de bouder.Tans pis pour elle.
Dans la foulée,la petite Polo et le coupé Scirocco sont présentés.Cette gamme complete créée en quelques années est un des événements automobiles de l'époque,comme une éclaircie dans un ciel bien noir.
Cependant,la vraie trouvaille,celle qui allait réellement faire basculer la golf au rayon des mythes,sera présentée au salon de francfort 1975:la golfGTI.On lui doit tant,à cette fameuse GTI,qu'on ne sait ce qu'on doit lui attribuer:le succès de la golf en général,c'est sûr,maos aussi bien des rêves,assouvis ou non,bien des plaisirs,et,en tous cas,beaucoup de descendances,directes et indirectes.La recette était pourtant bien simple,mais encore fallait-il l'oser dans ce monde en crise.
Vous dire qu'il y eut de nombreuses hésitations et discussions chez VW avant de la lancer ne sera pas mentir,et vous dire qu'on ne donnait pas cher de sa peau encore moins.
Pourtant,non seulement les ventes s'avéreront excellentes,mais en plus elle attirera de nombreux et nouveaux propriétaires de Golf en général.En achetant sa petite 1110,le nouveau golfiste aura l'impression d'acheter un peu de la GTI,dont il a tant entendu parler en bien.
Devenue en peu de temps la coqueluche de toute une génération en mal de sensations,la GTI va devenir la terreur de la route:1600cm3,injection mécanique,boite quatre,110ch pour seulement 810kg,le km départ arrêté en 31"4,et 194km/h,on n'imagines pas,aujourd'hui,combien cela fit l'effet d'une bombe.
Dans le domaine des performances,il fallait alors absolument posséder une grosse voiture puissante,ou un coupé sportif.
Dans les années 1960,la R8 gordini avait pourtant donné le ton,mais personne n'avait vraiment suivi à grande échelle.D'un coup,la GTI pernettait de redécouvrir le plaisir de conduire,et ce sont les propriétaires de BMW qui furent le plus surpris:voir surgir dans son rétro une petite Golf rouge avait de quoi agacer,surtout quand,à la première enfilade de virages,elle disparaissait loin devant après vous avoir doublé.
Longtemps elle sera imitée,longtemps il faudra attendre avant de la voir égalée en performances et en plaisir pur...par des francaises du nom de R5 GT turbo et surtout 205 GTI.
Mais VW avait pris une telle avance qu'elle pouvait se permettre de proposer des versions plus évoluées alors que la concurrence balbutiait à peine dans ce domaine.
Jantes à peine plus larges,quelques décos noires,un petit spoiler,et surtout un logo sur la calandre permettaient de reconnaitre immédiatement une GTI,sur laquelle on se retournait avec avidité dans la rue,bien qu'on en vit beaucoup,et pour cause...
Les gens heureux...



La suite de l'histoire de la série 1 n'est qu'une succession de bonheurs.Des ventes florissantes,une gamme allant de plus en plus en se diversifiant,une image allant vraiment dans le sens de l'épanouissement,bref,tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.Une version 1.6 à carbus est disponible dès 1975,entre autres avec une boites automatique.Autre trouvaille,même si elle nous passionne moins,mais qui résume bien l'état d'esprit si créatif des géniteurs de la Golf:le lancement,en 1976,d'une Golf équipée d'un moteur Diesel.
A l'époque,cela était aussi un sacré signe de goût du risque,car le marché du petit Diesel était quasiment inexistant.on sais ce qu'il adviendra:à force de travailler sur le produit;on finira par le rendre indispensable dans ce contexte de crise.Mais on n'est pas au bout des bonnes surprises,concernant la Golf!Le premier léger restyling intervient pour le millésime 1979,avec l'adoption de nouveaux pare-chocs plus enveloppants.Ce sera tout,mais il faut aussi noter que la GTI dispose désormais d'un radiateur en alu.
Le 3eme trait de génie intervient lors de cette même année 1979,avec la présentation et le lancement du cobriolet Golf,là encore totalement novateur dans le contexte.c'est fou,avec le recul,comment on réalise tout ce qu'on doit a la Golf:le cabriolet,offrant 4 vraies places,dessiné par Karmann,le collaborateur de toujours,fait lui aussi un carton,et drainera derrière lui de nombreuses imitations,et surtout le renouveau de phénomène cabriolet,qui mettra cependant un certain temps avant de franchement redécoller.On en mesure aujourd'hui toute la portée.
Le millésime 1980 apportera son lot de nouveautés:la GTI reçoit une boîte 5,qui n'en améliore pas les performancesmais l'agrément de conduite et la consommation.Un nouveau pas en avant.Parellèlement,le sorcier allemend Oettinger présente une GTI équipée d'une culasse 16 soupapes,qui fait grand bruit,et qui aura des suites.
Plus terre a terre,ce millésime verra également la commercialisation de version economiques de la Golf,baptisées Formel,sur toutes les cylindrées,ainsi que le lancement d'une version 3 volumes,la Jetta,qui recevra les mêmes mécaniques que la Golf:elle restera toujours dans l'ombre de sa soeur,même si elle permettra de drainer plus large et de compléter habillement les ventes.L'événement de 1981,c'est le lancement officiel,dans le réseau,d'une série limitée de Golf 16s Oettinger,la nouvelle référence!
On doit cette commercialisation,c'est tout de même assez rare pour le signaler at réseau VAG France.Avec des ailes un peu plus larges et des jantes alu,la 16s dispose de 136ch,descend sous les 30" au km départ arrété,et monte à 200km/h.L'escalade est en route,pour le plus grans bonheur d'une clientèle qui en veut toujours plus.Cependant,les premières 16S(tiens,au fait,encore une appelation qui fera date)manquent de fiabilité et ternissent un peu l'image de ce modèle rare.Oettinger y remediera rapidement.
on notera également que le tableau de bord est redessiné pour ce millésime.
on ne s'endort pas sur ses lauriers,chez VW.Ainsi le millésime 1982 est un des plus riches:la GTI est présentée avec un nouveau moteur 1800cm3 et des nouveaux feux arrières,plus gros.De quoi remettre en route la boîte à fantasmes des mordus de la GTI.Pourtant,il leur en faudra un peu déchanter:la montée en cylindrée permet tout juste de gagner 2 chevaux (112ch donc...),et surtout un peu de couple et un meilleur rendement.Question performances,on progresse juste un peu,mais sans coup d'éclat,car le poids a légèrement augmenté.
La 16S,qui reste en 1600cm3,continue d'être la référence.Deux autres nouveautés marqueront ce millésime:la GTI est maintenant disponible en 5 portes,ce qui va permettre aux bons pères de famille d'argumenter acev plus de poids auprès de leurs chères épouses pour enfin acheter une GTI.Et enfin,dernier des grands traits de génies qui auront marqué l'histoire de la série 1,VW lance une version Turbo Diesel qui éttone par ses performances.Une révolution pour les gros rouleurs.
Le millésime 1983 permettra de commercialiser tous les nouveaux produits lancés en 1982,et de lancer une autre version,confidentielle mais qui as ses fanas:le Pick-up.pourtant,la fin est proche.Tandis que,pourla premières fois,les ventes amorcent une légère baisse,VW travaille déjà activement sur la série 2.Pour achever en beauté la carrière de la série 1,qui aura vécu 10 ans,on lance pour 1984 la version Rabbit,le nom américain des Golf.Cela permettra d'écouler facilement le stock tandis que la série 2 démarre sa carrière pour de bon.
Mais ceci est une autre histoire.
Ce premier châpitre aura permis de comprendre pourquoi la Golf a su créer,rien que sur sa série 1,une image de marque exceptionelle en introduissant le concept de la catégorie compacte:c'est elle qui a vraiment ouvert le marché de la petite voiture moyenne,correspondant bien à l'image de voiture du peuple,c'est également elle sui a lancé le phénoméne GTI tout vomme celui des petits Diesel,et c'est encore elle qui a relancé la mode du cabriolet.Beaucoup pour une seule auto?
Suffisament en tout cas pour que la petite GOLF entre dans le monde des grandes.D'ailleurs les publicitaires finiront par faire nous faire accepter qu'elle a tout d'une grande.





En Mai 1974,présentation à la presse internationale.
Moteur 1100cm3 de 50 chevaux...


En Juin 1976,lancement de la première GTI,dont le moteur 1600cm3 délivre 110 chevaux.


En Septembre 1976,présentation à Stockolm de la première Golf Diesel (50 chevaux!).


Au printemps 1979,le cabriolet Golf est présenté a Saint Tropez


Quelques semaines plus tard, en Août,les pares-choc métalliques sont remplacés par des boucliers en plastiques.
1an apres en 1980, ce sont les feux arrières qui sont agrandis.

En 1981,Vw France lance la première GTI 16S.

en 1982,introduction du moteur Turbo-Diesel (70 chevaux).
La cylindrée de la GTI passe à 1800cm3,gagne 2 chevaux et surtout beaucoup de reprise à bas régime Wink
_________________

http://ponponvins.skyrock.com/
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 15/10/2006 20:15:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
kom1
moderateur co admis

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2006
Messages: 463
Localisation: 9-4 pas loin

MessagePosté le: 16/10/2006 09:20:26    Sujet du message: L'histoire de la Golf et de Volkswagen Répondre en citant

merci vince pour cet historique, Wink
_________________
pas de nuage noir en vu,bizarre je roule en TD,lol!!!

un petit clic svp: http://kom1.miniville.fr/
http://kom1.miniville.fr/ind
Revenir en haut
vincent
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2006
Messages: 783

MessagePosté le: 17/10/2006 21:17:16    Sujet du message: L'histoire de la Golf et de Volkswagen Répondre en citant

deux rien Wink
_________________

http://ponponvins.skyrock.com/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 13:38:12    Sujet du message: L'histoire de la Golf et de Volkswagen

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    vinmax-auto Index du Forum -> LIBERTE D'EXPRESSION -> AIR DE REPOS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom